Histoire du musée

L'histoire des collections du musée archéologique commence dès la fin du XVIIIème siècle à l'initiative d'érudits et de sociétés savantes. Après leurs installations successives dans deux espaces dijonnais, les collections seront finalement installées dans l'ancienne abbaye Saint-Bénigne.

 

 

Une origine dans les sociétés savantes

L'histoire des collections du Musée archéologique de Dijon trouve son origine dés la fin du XVIIIème siècle dans la volonté d'érudits et de sociétés savantes telles que l'Académie de Dijon ou encore la Commission des Antiquités de la Côte-d'Or – CACO –, créée en 1832. Cette dernière avait pour but notamment de conduire des opérations archéologiques, de préserver les monuments historiques ainsi que de publier et de conserver le mobilier découvert de sites majeurs tels qu'Alésia, Vertault ou Les Bolards (Nuits-Saint-Georges).

 

Le nouveau « musée des Antiquités »

Le musée de la CACO a d'abord été installé dans l'ancien hôtel Rolin – actuelles archives départementales – en 1832. Il présentait essentiellement les éléments sculptés issus du castrum antique ou de monuments dijonnais détruits (Saint-Bénigne, Sainte-Chapelle...). Puis, sous le Second Empire, le « musée des Antiquités », enrichi notamment des fouilles du sanctuaire des Sources de la Seine, occupe plusieurs salles du Palais des États, avoisinant le musée municipal de peintures et de sculptures – actuel Musée des Beaux-Arts –.

 

Un musée au sein de l'abbaye Saint-Bénigne

C'est en 1934 que le destin de ces collections et celui de l'abbaye Saint-Bénigne se mêlent par l'installation du musée dans le dortoir des Bénédictins, seul vestige des bâtiments conventuels. Sous l'égide de ses conservateurs successifs, le musée est municipalisé en 1955 et, fort de ses enrichissements issus d'opérations archéologiques récentes et d’acquisitions, se déploie progressivement dans les différents niveaux du bâtiment.

Par le biais de sites majeurs, le Musée archéologique présente aujourd'hui les témoignages matériels des cultures qui se sont succédé sur le territoire de la Côte-d'Or, et plus largement de la Bourgogne, de la Préhistoire au Moyen Âge.

Vue intérieure du musée,

dans l'aile orientale du Palais des Etats

 

Photo du cat. J. D'Arbaumont, pl. 1

1894

Fonds MAD

Les collections dans le dortoir des Bénédictins

 

La première présentation des collections dans le dortoir des Bénédictins en 1934.

Les collections dans le dortoir des Bénédictins

 

L'installation des collections dans le dortoir en 1950.

 

© J. Breton

Le musée actuel

 

Vue de la salle Martin

 

©François Jay